Les règles des échecs pour débutants

     Vous envisagez de jouer les échecs ? Mais vous ne savez pas comment s’y prendre. C’est vrai que les échecs sont addictifs et très prenants et nécessitent un bon sens de la stratégie pour y jouer. Vu que le jeu d’échecs existait déjà depuis des siècles, alors il faut un certain esprit de génie pour y parvenir, mais pas autant. En effet, si vous souhaitez apprendre à jouer à ce jeu, ne vous laissez pas intimider par ses règles complexes.

Se familiariser avec les pièces

Pour un débutant, il est important de connaître tout ce qui constitue les échecs, dont le jeu lui-même, le plateau et les pièces. En général, un jeu d’échecs est composé d’un échiquier et de 6 pièces déplaçables dont 8 pions, 2 tours, 2 cavaliers, 2 fous, une dame et un roi.

  1.  Les pions

Ce sont les pièces faciles à déplacer du jeu. Vous avez 2 choix pour son premier déplacement, il peut avancer de 1 case ou 2 cases vides et ensuite il ne peut plus avancer que d’une seule case par déplacement. D’un autre côté, s’il est se met face à face d’une pièce quelconque du camp adverse, il ne peut plus avancer ou l’attaquer. En revanche, si un pion de l’adversaire se situe à côté de votre pion, vous pouvez le capturer en diagonale. De ce fait, le pion est une pièce qui ne peut plus faire marche arrière, car il doit avancer tout droit horizontalement.

  2. Les tours

Les tours représentent l’image d’un château fort. Son déplacement se fait en forme de « + », c’est-à-dire il peut être déplacé verticalement ou horizontalement et peut faire sauter de nombreuses cases sans obstacle. De plus, il peut capturer ces derniers.

  3. Les cavaliers

En forme de cheval, ils se déplacent en imitant la lettre « L ». C’est-à-dire, soit une case d’un côté puis 2 cases en avant ou en arrière, soit 2 cases d’un côté et une case à l’avant ou à l’arrière. À part cela, les cavaliers sont les seules pièces qui peuvent passer par-dessus d’autres pièces, que ce soient les vôtres ou pour le camp adverse. C’est la pièce la plus difficile à déplacer dans les échecs dans le début, mais avec plus de pratique, vous y habituerez.

  4. Les fous

Ils déplacent en forme de « X », autrement dit de façon diagonale. Ils peuvent être déplacés en sautant de nombreuses cases comme les tours et capturent toutes les pièces qui lui gêne dans sa direction.

  5- La dame

C’est la pièce la plus puissante et la plus facile à déplacer. Elle est placée près du roi et lui sert d’une protection contre les pièces adverses. La dame combine tous les déplacements de toutes les pièces précédentes sauf pour les cavaliers. Elle peut capturer toutes les pièces qui se placent dans sa direction.

  6. Le roi

Cette pièce est la plus vulnérable de toutes les pièces des échecs. Comme dans les contes de fées, d’autres jeux vidéo territoriaux, il faut protéger à tout prix le souverain. C’est aussi la case dans le jeu d’échecs. Son déplacement se faite par case par tour dans n’importe quelle direction en y capturant toutes les pièces.

Jouez de façon strétégique

Comment jouer de cette façon ? Utilisez toutes vos pièces en essayant de contrôler le centre du plateau tout en conservant un bon nombre de pièces.

En réalité, toutes les pièces sont tous à déplacer dans tout le sens durant la rencontre. C’est votre petite armée, alors, à vous de donner tous les ordres et ne vous contentez pas d’utiliser une seule pièce en début du jeu. Pour cela, avancez quelques pions de 2 cases ou une puis jouez d’autres pièces pour laisser les pièces puissantes entrer en jeu.

Ensuite, essayez de libérer tous les bords de l’échiquier pour contrôler son centre. C’est-à-dire, dans cette partie, vos pièces ont un grand avantage, car ils seront libres dans leurs déplacements que d’être placé sur un bord. En effet, c’est la stratégie le plus utilisée par tous les amateurs ainsi que les professionnels. Par contre, éviter d’exposer votre roi très rapidement, car un fou ou une dame peut vous faire échec et mat.

Enfin, ne sacrifiez pas inutilement vos pièces. Si jamais vous devez sacrifier une pièce, veillez à ce que son sacrifice n’est pas en vain. Quelle que soit sa valeur, elles sont toutes utiles pour parvenir à faire échec et mat. Selon sa valeur, on leur donne de point : un pion vaut 1 point, un cavalier 3 points, un fou pour 3 points, un tour pour 5 points, la dame vaut 9 points et le roi n’est pas classé, car si jamais vous le perdez, vous êtes vaincus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top